Litanie d'une femme délaissée

pour ne pas sombrer et chercher la sortie

 

echec

on se surprend a vouloir se montrer plus forte que la réalité

mon amour pour lui est si fort

qu’une envie c’est d’abréger mes souffrances, mais je ne dois pas, il ne faut pas, mes enfants ont besoin d’une maman forte

il reste là a la maison, et moi je pleure toute seule dans mon lit, j’ai besoin de ses bras, je suis si seule

il promet, il jure, j’ai envie d’y croire une seconde

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 21 avril 2013
A 5 h 08 min
Commentaires : 0
 
 

l’innevitable peut etre, on ouvre les yeux et on a envie de les refermer pour toujours

pourquoi pourquoi pourquoi

c’est ce que je me repete depuis 3 jours

il me trompe! c’était sans aucun doute l’explication la plus plausible

il s’accroche, me promet, me jure que je me trompe moi meme

je ne le crois plus, il a bu, encore menti, et voilà ces trentaines de messages tout les jours envoyé a cette fille

« purement professionnel » m’a t il dit

il va partir, faire ses valises

et moi je n’aurais plus qu’a fermer les yeux et m’endormir

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 18 avril 2013
A 7 h 39 min
Commentaires : 0
 
 

un soupir, un murmure, un frolement…

je m’habitue progressivement à cette vie de merde. je pleure a l’intérieur après avoir je pense tout essayé pour lui montrer ma souffrance j’ai jeté l’éponge. j’essaye de faire avec ou plutôt sans… je rêve de ce que je n’aurais jamais. l’amour est il lui aussi mort? je ne sais que croire. le fait est que je me sens de plus en plus seule, éloignée malgré moi, je me bat contre un adversaire invisible, je n’ai plus de force; reste celle de sourire, de jouer la femme épanouie et comblée; je me jette de toutes mes forces dans les corvées ménagères telle une bonne épouse… juste pour oublier que je ne suis plus une femme….

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 30 mars 2013
A 23 h 15 min
Commentaires : 0
 
 

faut il se faire une raison?

Le voici qui était enfin en vacances! voyage en amoureux, décors somptueux! pas une main baladeuse, pas un regard flatteur, pas de mots chuchotés exprimant un désir( même tout petit)… bref! pas d’érection, pas de sexe, pas de caresse…

bon, je tente une N ieme fois la discussion: j’ai envie de dire « chéri t’es devenu impuissant ces derniers temps? ta maitresse t’épuise? je suis devenue un gros thon malodorant? tu viens de découvrir ton homosexualité? tu hésite à devenir prêtre? … » Donc je lui  dit! oui comme ça… donc la réponse elle est dans le même optique , nulle!  » non tout va bien mon amour, t’inquiète pas » :-) …… :-( !

« bon ba alors c parfait chéri, tout va bien me voila rassurée »

ok , je suis pas douée pour les discussions; mais d’un coté faut pas le bousculer car sinon il picole, et là j’ai qu’une envie, c’est de l’éviscérer! non c’est pas vrai, j’ai envie de lui aussi… mais là je commence même à avoir envie de tout homme capable de bander…. c’est pas bon le manque, j’ vais plus pouvoir tenir comme ça très longtemps. J’ lui ai dit; donc il est désolé; ba ça a pas fait avancer la science!

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 19 mars 2013
A 18 h 17 min
Commentaires : 0
 
 

une petite lumiere? non….

encore une nuit sans qu’il ne me touche. j’ai l’impression de mourir tout doucement

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 2 mars 2013
A 9 h 31 min
Commentaires : 0
 
 

Ici commence l’histoire

Je suis une femme pleine de désir, cela fait des mois qu’il ne me regarde plus, des mois qu’il ne me touche plus, chaque rapports ressemble à une corvée de sa part. j’essaye de m’accrocher je ne me sens pas la force de changer une nouvelle fois de vie. j’ai trois enfants qui ont besoin de stabilité.

mais il y a Mr D, Mr D qui me fait rêver, qui me caresse de ses mots, grisant mon désir me prouvant le siens. que dois je faire? ma morale me prive de cet amant mais mon corps le réclame. que faire?

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 22 février 2013
A 12 h 48 min
Commentaires : 0
 
 

Introduction ou comment tout est parti

J’ai 28 ans, je cherche désespérément à être heureuse. Lorsque nous étions enfants on nous avait promis que le monde était beau. Finalement il n’est qu’ injustice, intolérance, inégalités ; les hommes deviennent de plus en plus inhumain leur cœur se noircit il devient honteux d’appartenir à cette espèce. Le dégoût me submerge comment un Être est-il capable de faire autant de mal et d’en ressortir sans aucune culpabilité ?

On m’a dit un jour : il faut savoir gratter la vie pour y trouver des pépites de bonheur. Alors j’ai gratté, longtemps, fort de toutes mes forces…. Mais je pense que finalement pour être heureux il faut le vouloir, et y croire tellement fort que cela fini par se réaliser. Je m’explique, quant on attend le bonheur on s’attend à quelque chose de puissant, d’énorme, un truc qui nous change radicalement la vie. Mais le bonheur se trouve plus en notre intérieur qu’en celui des autres. N’attendons pas que les autres fassent notre bonheur c’est à nous de nous y employer.

C’est forte de cette réflexion que je me suis lancé contre ma vie. Nous restons souvent là,  figés, incapables de prendre une décision qui pourrait changer le cours de notre existence, terrés dans notre quotidien attendant la mort en subissant notre destin. Mais comment savoir jusqu’où ne pas aller ? Quand, remettant sans cesse en cause notre vie, nous cherchons toujours plus, à jamais insatisfaits, pour finir par ne jamais trouver ce que l’on cherche. On n’a qu’une vie, comment l’utiliser à bon escient ?

A 25 ans j’ai donc décidé que je n’aimais pas ma vie. Elle aurait pu me convenir, j’avais alors deux enfants, Lillian et Swann, et un conjoint. Nous formions une famille banale qui donnait bien l’illusion. Mais la vérité, je n’étais pas heureuse, mon conjoint était loin du modèle exceptionnel ou d’exception que je m’ étais faite de mon prince charmant. Je tombais alors amoureuse de n’importe quel glandu qui ne méritait même pas que je daigne lui écraser la gueule avec le talon de ma chaussure. D’aventures en aventures, d’attache en attache, d’erreurs en erreur et je me fais un chemin dans les méandres de la vie sans lumière, sans étincelles, et je me perds !

Je finis pas rencontrer Frédéric, charmeur, malin qui sait comment mettre une femme dans son lit, et qui y est arrivé plusieurs fois…il n’aura pas était inutile dans ma vie, m’amenant à comprendre à quel point je pouvais être conne, crédule, et rêveuse. Ce qui nous tue pas nous rend plus fort alors je suis devenue hyper puissante une sur-femme capable de résister à tous les assauts ! Ce Frédéric donc est arrivé à me faire déplacer jusque Paris pour ensuite me traiter telle une sous merde draguant sans-gêne d’autres filles sur le net devant moi ! Je tombais amoureuse d’un pur salop tout en ayant conscience que c’était un pur salop. C’est là toute l’ambiguïté de la situation : je cherche le bonheur, je change ma vie pour le trouver, et je me plante en beauté. Qu’est-ce qui aurait pu alors me sauver ? Je n’aimais  plus mon conjoint, je me raccrochais pour ne pas finir seule. Arrive alors un personnage important qui m’a aidé à complètement basculé ma vie, qui m’a également fait souffrir ; c’est l’histoire de ma rupture, l’histoire d’une épopée, d’un combat seule contre tous…

 

Dans : Non classé
Par litaniedunefemmedelaissee
Le 21 février 2013
A 9 h 33 min
Commentaires :1
 
 
 

Moncrpe |
Aliyahfernand |
Shop18825 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nouveau blog
| Laviesecreteduneados
| Monquotidienencontreplonge